Ca y est !
On reprend du service !

Après plus d’un an d’arrêt, je peux enfin reprendre en main POP & GUM 🙂

 

Durant ces longs mois d’incapacité, avec l’épreuve que nous avons du traverser, empreinte d’angoisse et d’inquiétude, j’ai eu beaucoup de temps pour réfléchir à pas mal de choses. Ça pour avoir eu du temps … j’en ai eu ! Un vrai recentrage sur moi-même … (et oui, recentrage, ça se dit au cas où vous auriez un doute ;).

 

Quand on est pris dans le mouvement des semaines qui défilent entre le boulot, le studio, les rendez-vous clients, la petite et tout le reste, c’est assez perturbant de se retrouver à ne quasi rien pouvoir faire du jour au lendemain. Je pensais pouvoir recommencer à bosser au bout d’une semaine, voir un mois maximum. Mais la vie en a voulu autrement et je me suis un peu retrouvée face à moi-même durant cette période en attendant que mon petit Côme pointe le bout de son nez à terme et en bonne santé (ouf !).

 

J’ai finalement profité de ces longs mois pour me relancer dans des projets persos, notamment avec des illustrations (je ne suis pas illustratrice mais je fais avec mes capacités). Chose que je n’avais plus faite depuis des mois (voir même des années) par manque de temps dans le tourbillon de nos vies bien chargées. Ça m’a fait un bien fou … J’ai eu l’impression de me retrouver.

 

Ce qui m’a amenée à réfléchir à propos de POP & GUM, à ce que je voulais pour le studio, aux barrières que je m’imposais, etc. J’avais envie d’autre chose. Ne pas simplement poster mes projets, ne pas seulement publier des post uniquement professionnelles. J’avais envie de partager … Présenter des choses que j’aime, qui me passionnent mais que je n’osais pas spécialement partager sur les réseaux sociaux. Par gêne peut-être ou par manque de confiance en ce genre de contenu.

 

Et puis, au fur et à mesure, en flânant sur Instagram notamment, je suis tombée sur plusieurs comptes qui m’ont ouvert les yeux. Trois comptes Instagram sont sortis du lot. Trois comptes de trois jeunes femmes/jeunes mamans de ma génération, travaillant dans le milieu de la création également, et avec lesquelles je partageais certaines passions et intérêts. Ces femmes, que j’admire beaucoup, m’ont en quelque sorte ouvert les yeux sur les restrictions que je m’imposais.

 

Du coup, déclic ! Je me suis dis « Et pourquoi pas finalement. Moi aussi je pourrais partager ces choses que j’aime tant et auxquelles je tiens. Pourquoi serais-je gênée d’avouer que j’adore flâner dans les magasins de jouets ou encore que j’ai demandé à mon mari un Woody et un Buzz Collector pour Noël il y a quelques années ? Que j’adore les livres pour enfants et que j’adore exposer les plus beaux parce que leurs illustrations sont fantastiques ? Que j’adore regarder des dessins animés le matin avec ma fille ou encore lui montrer mes précieux Polly Pocket, ceux qui ont fait toute mon enfance et que je continue à collectionner ? Que Disney, Pixar et Tim Burton m’ont toujours fait rêver et continuent à me permettre de m’évader … »

 

Au fond, tout ça, c’est ce qui fait que je suis « moi ». Alors pourquoi les nier ? Je préfère les assumer 🙂
Je vais donc moi aussi commencer à partager mes petites scénographies avec les choses que j’aime et qui pullulent dans notre maison.

 

Du coup, l’ambiance au studio va aussi s’en ressentir. Outre le fait qu’il est monté d’un étage pour laisser la place à la chambre de Côme, j’ai décidé d’y exposer ce que j’aime et ce qui m’inspire. Plus de restrictions ! Après tout, comment pourrais-je bien bosser et exprimer ma créativité dans un bureau qui ne me ressemble pas et qui essayerait de répondre aux tendances plutôt qu’à mes aspirations ?

 

Vous êtes donc prévenu 🙂 Pour ceux qui viendront me voir pour leur projet, ce nouveau studio (tout petit mais chaleureux) vous transportera dans mon univers.

 

Pour ce qui est des 3 comptes Instagram que j’ai évoqués plus haut, je vous conseille vivement de vous y abonner et de suivre ces 3 femmes inspirantes. Il s’agit de @poulettemagique, @cynthiakanaie et @livresetmerveilles.

 

J’espère que la manière dont j’alimenterai mes réseaux sociaux, en plus de mes projets pros et persos, vous plairont, vous feront sourire avec mes petites illus « douces grossièretés » et peut-être, vous feront retomber en enfance l’espace d’un instant, …