Mon woody …

 

Lui, ce n’est pas n’importe quel Woody.
C’est LE Woody qui m’accompagne depuis ces 22 dernières années …
Petit retour en arrière 🙂

En 1996, j’avais 9 ans. Je fais partie de cette génération Toy Story, de ces enfants des années 80 et début 90 qui ont vu naître les dessins animés en images de synthèse.

 

 

Je me souviens comme si c’était hier de la première fois que j’ai visionné Toy Story. Les yeux écarquillés et probablement avec la bouche entre ouverte (et peut-être même le filet de bave), j’étais juste émerveillée. Pas seulement par les images qui me changeaient complètement des nos classiques en 2D comme blanche-neige, la belle au bois dormant ou la petite sirène, mais aussi par le scénario.

 

Ces jouets qui s’animaient en l’absence d’Andy, ces images de synthèse, ces couleurs vives …
Je suis littéralement tombée amoureuse de Woody ce jour-là (je ne compte plus le nombre de fois que j’ai regardé le premier opus). Je n’ai jamais aimé un dessin animé autant que celui-là (même si la belle au bois dormant et la petite sirène restent mes préférés des classiques).

 

 

Mon père, voyant avec quelle ferveur j’admirais Woody, m’a offert une figurine de mon héros préféré. J’y tenais tellement (et j’y tiens toujours) ! Il m’accompagnait partout. Mon pauvre Woody dont j’ai un jour estropié le bras droit. En larmes, j’accourais vers mon père en lui montant son bras cassé. Il fût bien vite réparé, même si son bras est devenu plus court. Qu’importe … Il était bien trop précieux à mes yeux pour m’en séparer ou même pour le remplacer. IM-PEN-SABLE !

 

Cette passion pour ce chef d’oeuvre ne m’a jamais quitté.

Deux ans après sa sortie, mes parents nous ont emmené mon frère et moi à Disneyland Paris. J’avais deux objectifs principaux en allant là-bas :

1 – Rencontrer Woody (même si je savais pertinemment que c’était un déguisement).

2 – Ramener un Woody plus grand, avec des jambes souples rembourrées, etc.
Bref, un Woody “comme dans le dessin animé”.

 

 

Arrivé au Pizza Planète … tout s’écroule. Il n’y a plus un seul Woody en stock et la dame du magasin ne voulait pas vendre celui d’exposition à mes parents … J’étais anéantie. Malgré mes pleurs et ma détresse, je n’ai jamais pu ramener ce Woody (connasse, je t’ai haïs). Cela peut paraître bête, mais je me souviens encore de cette douleur de petite fille que j’ai ressentie (re connasse).

 

 

Mais heureusement, de nombreuses années plus tard (environs 14 ans plus tard quand même), mon mari a su pallier à cette frustration. Car lors du réveillon de Noël 2012, un Woody et un Buzz (Collection Signature en plus !) m’attendaient sous le sapin …

 

Les années continuent de défiler et je ne cesse de m’entourer des produits dérivés de Toy Story qui évoluent avec le temps. Je bave aussi sur eBay quand je cherche des perles rares …

J’ai aussi voulu faire découvrir cet univers à ma fille. A 4 ans, elle aime aussi Toy Story (mais elle, sont truc, c’est plutôt les Dragons avec Krokmou et compagnie … 🙂 ). Il y a un Woody et une Jessie dans sa salle de jeu. Il l’a regarde jouer avec leurs grands yeux pétillants de bienveillance. En tout cas, j’aime me l’imaginer 🙂

Peut-être que son frère jouera d’avantage avec eux quand il sera plus grand. En tout cas, il a déjà eu droit à sa photo en compagnie de ces deux-là 🙂